Le Brexit n’enraye pas la dynamique du marché immobilier de Marbella

Le récent positionnement des acheteurs du Moyen-Orient sur le secteur de l’immobilier de luxe de Marbella, marché vigoureux et en croissance permanente ces dernières années, semble atténuer les effets négatifs attendus à la suite du Brexit.

Le Brexit n’enraye pas la dynamique du marché immobilier de Marbella

Selon le rapport « Inside View Spain 2016 » de Knight Frank, une croissance de 164 % des recherches de propriétés émanant d’investisseurs en provenance du Moyen-Orient a été observée à Marbella entre 2014 et 2015. Cette croissance peut être vue comme l’un des éléments clés décrits par les auteurs du rapport à propos de l’intérêt de plus en plus fort des clients non européens pour le secteur immobilier espagnol.

L’intérêt que génèrent les propriétés situées sur le segment le plus fluide, à savoir celles dont les prix sont compris entre un et trois millions d’euros, est un des autres points à mettre en avant.

En ce qui concerne les acheteurs étrangers, la proportion d’acheteurs non européens a augmenté de 9%, passant de 31 % en 2013 à 40 % actuellement, tandis que les acheteurs britanniques, bien qu’ils restent la principale minorité, représentent 22% du total face au 24% de l’année dernière à cette même période.

Villas modernes dans la Golden Mile

Dans le rapport, Kate Everett-Allen de Knight Frank, signale que les villas modernes récemment construites dans les plus beaux emplacements de Marbella (front de mer dans la Golden Mile, zone résidentielle sécurisée comme Sierra Blanca, Camoján ou encore La Zagaleta) font l’objet de beaucoup plus de demandes que le reste du marché.

Everett-Allen affirme qu’« À Marbella, les acheteurs britanniques, russes et issus du nord de l’Europe, sont ceux qui dominent le marché. Le marché a évolué en 2012 et les prix ont commencé à augmenter, faisant des clients provenant du Royaume-Uni, de Belgique et des pays scandinaves les principaux acheteurs de villas de 10 millions d’euros et plus dans les emplacements les plus exclusifs de la Golden Mile et La Zagaleta ». Elle poursuit en disant que « La demande de propriétés modernes et dans l’idéale construites récemment est également très importante, notamment dans les zones résidentielles fermées et avec surveillance. Il faut également souligner que l’achat « sur plan » est revenu dans les mœurs, puisque qu’il permet aux clients d’accéder aux propriétés modernes et équipées des toutes dernières technologies, et leur facilite le financement de la propriété ».

Cet intérêt croissant observé dans la demande émanant du Moyen-Orient, ajouté à la croissance de l’économie espagnole et les faibles taux d’intérêt appliqués par la Banque centrale européenne, sont des facteurs de poids qui génèrent un optimisme important quant au futur du secteur immobilier de Marbella.

Malgré tout ce qui a été mentionné ci-dessus, DM Properties admet toutefois que les propriétés du segment moyen pourraient subir une légère dépréciation en raison du Brexit et de la perte de valeur conséquente de la livre sterling. Néanmoins, Pia Arrieta, directrice de DM Properties commente : « Avec plus de 30 ans d’expérience sur le marché du luxe, nous pensons que le secteur pourrait même tirer profit du Brexit. Plusieurs facteurs sont observables et permettent de confirmer notre ressenti. L’un d’entre eux est l’intérêt des grandes fortunes britanniques à investir dans d’autres régions que celle de Londres. De plus, Marbella est parfaitement positionnée pour accueillir les acheteurs britanniques. En effet, Marbella dispose d’un large éventail de propriétés Premium, est dotée d’une grande infrastructure par rapport à d’autres villes concurrentes, bénéficie de prix qui sont en constante augmentation, et offre un choix d’activités de loisirs suffisamment variés pour attirer l’attention de riches investisseurs ».

De plus, la région faisant partie de l’espace Schengen, elle permet aux non-résidents de profiter de la libre circulation vers la quasi-totalité de l’Europe, et le dit « visa d’or » s’avère très intéressant pour les non-européens qui cherchent à obtenir leur permis de séjour.

Pia Arrieta ajoute que : « Les prix des propriétés de Marbella, y compris le segment le plus élevé, sont toujours très compétitifs au niveau mondial. De plus, l’euro a perdu de sa valeur par rapport au dollar et cela profite toujours aux investisseurs internationaux qui recherchent une propriété à Marbella et qui voient le dollar comme une monnaie de référence ».

Si vous désirez investir dans une villa de luxe et/ou des appartements simples ou en attique, n’hésitez pas à contacter DM Properties et nous nous ferons un plaisir de vous renseigner.



Pia Arrieta
Pia Arrieta


25/08/2016 Actualités et Articles